SITL – PARIS 2013 - Solutions Logistiques et Intralogistics

01/06/2013

Lors de notre visite, nous avons clairement ressenti l’évolution du marché e-commerce en Europe. Les différentes conférences étaient dirigées principalement sur cet important sujet.

 

De nombreux acteurs logistiques se positionnent pour realiser les prestations de stockage, de préparation des commandes et de livraisons pour les plate-formes de ventes via le web. Celles-ci deviennent de plus en plus nombreuses et se développent dans des domaines les plus diversifiés (textiles, jouets, quincailleries, bien-être et santé, mobiliers, matériaux d’aménagement, etc…).

De nouveaux services sont créés à tout moment pour répondre à la demande croissante de services plus rapides et plus efficaces; les entreprises cherchant à gagner un avantage concurrentiel sur le marché.

Voici quelques exemples :

- Possibilité de recevoir son colis en mains propres lors de la sortie de son transport comme le train dans certaines gares.
- Déjà un peu plus connu, la mise en place de conteneurs/boîtes aux lettres (colis) mobiles dans les lieux publics
- Passer sa commande chez son enseigne préférée en scannant les codes QR affichés dans les gares du métro de Singapour. La commande est ensuite livrée à domicile après votre retour à la maison.
- En Allemagne, la cabine d’essayage c’est la « maison ». Cela génère, bien entendu, un flux de retours supérieur à 35%.

Un deuxième grand axe abordé sur le salon, c’est la livraison dans les grands centres urbains.

Les grandes villes françaises commencent à développer des stratégies pour améliorer les livraisons dans les métropoles. Il y a une réelle volonté de la part des politiques et des acteurs logistiques de diminuer les nuisances d’une part et d’améliorer les flux d’autre part.

Des pistes comme l’utilisation de transports alternatifs (fluvial et ferroviaire) afin de rentrer dans les villes vers des points d’éclatement sont analysées, testées et déjà d’application pour quelques enseignes.
L’utilisation des zones de stationnement (parking sous-terrain et grande surface commerciale) en dehors des heures d’utilisation classique commence à faire son chemin.

La diversité des produits (frais, colis, palette, …) et les livraisons pour compte propre restent cependant deux domaines complexes à résoudre.

Les commerçants sont allés vers l’omni-canal pour que leurs clients soient satisfaits, il faut aller dès lors vers l’omni-logistique.